Possessivité maladive en amitié : que faire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Amour et amitié se ressemblent sur bien des aspects. Parmi les émotions qu’ils peuvent générer, il en est une commune aux deux : la possessivité. Comment réagir en cas de possessivité maladive en amitié ? Éléments de réponse.

Possessivité maladive en amitié : que faire ?

Une amitié toxique

Les amis sont comme une famille de cœur. Un attachement fort se fait entre des êtres qui se choisissent en quelque sorte. On parle d’ailleurs pour certains de meilleurs amis.

La jalousie et la possessivité peuvent venir interférer dans la relation amicale. Notamment parce qu’on se confie à ses amis, qu’on ouvre son cœur pour se livrer.

Lors du partage de confidences, de secrets, l’envie et la jalousie peuvent naître. L’esprit, de manière consciente ou non, va se comparer à l’autre. Physique, travail, vie amoureuse, relationnel, finances, sexualité…

Les sujets abordés avec ses amis sont nombreux. Autant d’opportunités de révéler une fragilité, une sensibilité, qui peut mener à de la possessivité maladive.

Car c’est un manque de confiance en soi, le besoin de se sentir rassuré, aimé, qui est la cause de la possessivité maladive.

L’ami qui en souffre va chercher à contrôler l’autre, à le façonner à son image pour ne pas être rejeté, abandonné. Alors la relation amicale devient toxique et peut se terminer brutalement.

Comprendre son besoin irrépressible de posséder ses amis

Pour pouvoir nouer des amitiés solides, durables et authentiques, il est nécessaire de contrôler sa possessivité maladive.

Avant tout, il faut prendre conscience de son comportement excessif.

Ensuite, réfléchir aux causes de ses difficultés à partager ses amis va permettre de prendre des dispositions utiles pour réussir à se contrôler. Celles-ci ne sont pas toujours faciles à identifier, car la possessivité peut résulter d’un événement du passé.

Une thérapie peut être utile pour comprendre son raisonnement et son comportement. Cette connaissance donne les clés pour pouvoir guérir la possessivité en amitié. Cela aide à déterminer la nature des blocages émotionnels qui sont la source du mal-être.

Comment soigner sa possessivité maladive en amitié

La possessivité maladive résulte plus d’un manque de confiance en soi que de méfiance envers ses amis. Aussi, retrouver une bonne estime de soi va être déterminant dans le processus de guérison.

Pour cela, il est important d’avoir un mode de vie sain. Manger équilibré, pratiquer une activité physique et bien dormir permettent d’être en forme. Cela accentue la faculté à ne pas prendre les choses trop à cœur, à pouvoir tempérer ses émotions.

Cela donne aussi l’envie de se bouger, de faire des rencontres. Élargir le cercle de ses relations est aussi un moyen d’être moins exclusif en amitié.

Se détendre participe également à la guérison. La respiration est un bon moyen d’y arriver. Grâce au mouvement du diaphragme, un massage s’opère dans l’organisme et apporte un mieux-être immédiat. Les peurs refluent à mesure que la détente gagne en intensité.

Réussir à surmonter la possessivité maladive demande du temps. Un travail sur soi est nécessaire, dont les effets seront multipliés grâce à un mode de vie sain. Mais ces efforts sont indispensables pour ne plus vivre de relations amicales toxiques.


Lisez aussi:

Jalousie maladive: comment faire une thérapie?

Pourquoi je suis jaloux possessif ? Les causes de la jalousie