Comment se libérer de la jalousie maladive? Les solutions

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



En amour, la jalousie est un sentiment tout à fait normal. Il s’agit d’un mélange d’émotions et de comportements qui créent une sensation de possession de son partenaire. Quand il excessif, voire maladif, ce sentiment peut créer des tensions au niveau du couple. Dans le pire des cas, il cause même la rupture. Alors, pour les personnes concernées par ce problème affectif, l’idéal serait de se reprendre en main. Il existe aujourd’hui diverses alternatives pour vaincre la jalousie maladive. L’individu concerné peut travailler sur lui-même ou solliciter l’aide d’un psychologue, selon son cas. Tour d’horizon sur ce trouble qu’est la jalousie maladive.

Comment se libérer de la jalousie maladive? Les solutions

Qu’est-ce que la jalousie maladive ?

Dans un couple, la jalousie est un sentiment nécessaire. Elle témoigne de l’amour et de l’intérêt pour son partenaire. Il est ainsi tout à fait normal d’éprouver de la jalousie envers une personne trop proche de l’être aimé. Cette attitude doit toutefois être mesurée. En cas d’excès, elle pourrait détruire le couple. Cette jalousie maladive aura également des conséquences sur soi-même.

On parle de jalousie maladive quand le sentiment fait souffrir deux personnes à la fois : le jaloux maladif et son partenaire. Cette forme de jalousie apparait quand la peur de perdre l’être aimé s’avère trop importante. Le jaloux ne pourra plus vivre normalement et suspectera le moindre indice de tromperie.

Le véritable problème dans la jalousie maladive, c’est ce besoin d’exclusivité ressenti par la personne. Cette dernière s’enferme petit à petit puisqu’elle veut avoir l’amour exclusif de son partenaire. Elle commence alors à déborder d’imagination, jusqu’à interpréter de manière exagérée tous les faits et gestes de l’être aimé. Pour lui, son partenaire ne doit pas regarder, parler, se rapprocher et encore moins être ami avec un autre homme ou une autre femme.

Au bout d’un certain temps, la jalousie maladive devient une obsession. Elle envahit la vie du couple et cause des disputes. L’être aimé se sent comme emprisonné et commence à s’éloigner de plus en plus. Si elle persiste, cette jalousie maladive finit en une rupture. Pour cause, le partenaire qui la subit doit toujours chercher à convaincre l’autre de son honnêteté et de sa fidélité. Au fil du temps, il finit par se lasser de le faire et préfère prendre de la distance.

Un jaloux maladif, comment est-il ?

Le jaloux maladif est reconnaissable par son comportement. À vrai dire, c’est un véritable scénariste. Il est prisonnier de sa bulle et se met volontairement dans la peau de l’antihéros. La personne se sent trahie par son partenaire et ses proches. Et même si les tiers essaient de la rassurer, cela n’est que peine perdue. Aucune preuve de l’innocence ou de la fidélité de son partenaire ne peut la faire changer d’avis. Le jaloux maladif est constamment obsédé par des scènes de tromperie qui n’ont jamais eu lieu.

Le comportement d’un jaloux maladif est parfois improbable. Il traque n’importe quel indice qui pourrait lui prouver que son partenaire est infidèle. Un nouveau stylo, une carte de visite ou une note sur l’agenda, tous ces éléments sont pour lui un signe d’infidélité. Aussi, même si le geste de son partenaire est tout à fait innocent, le jaloux maladif se crée un scénario pour le transformer en tromperie.

Jalousie maladive, une forme de paranoïa

Selon un psychiatre spécialiste du domaine comportemental et cognitif, la jalousie maladive est une forme de paranoïa. Pourtant, une personne dite paranoïaque n’a jamais le sentiment d’avoir tort. Elle est persuadée de la véracité des faits qu’elle imagine. Seul un thérapeute pourra alors mesurer le niveau pathologique de jalousie de la personne concernée.

Quand la personne sombre dans cette paranoïa, il est difficile de lui faire comprendre son ampleur sur son entourage. Pour lui donner une idée des conséquences de cette jalousie maladive, le spécialiste l’invite généralement à faire un jeu de rôles. Le patient va se mettre dans la peau de sa victime et le praticien prendra son rôle. Cette approche permettra au jaloux maladif de prendre conscience de l’enfer qu’il fait vivre à son partenaire.

Les signes pour reconnaître un jaloux maladif

La jalousie maladive n’apparaît pas du jour au lendemain dans un couple, mais se crée petit à petit. Alors, pour éviter que ce sentiment ne détruise le couple, il est important de trouver une solution dès que le problème commence. Certains signes vous permettent de reconnaître le début d’une jalousie maladive.

• La vérification : le jaloux maladif vérifie les moindres détails de la vie de son partenaire. Il fouille le téléphone, l’agenda, les mails, etc. Pour cause, il cherche des preuves d’une éventuelle infidélité.

• La suspicion : ce comportement est dans la nature d’un jaloux maladif. Il interprète les gestes de son partenaire et considère chaque mouvement comme étant un signe d’adultère ou de tromperie.

• Le questionnement : une personne atteinte d’une jalousie maladive interroge son partenaire sur tout ce qu’il fait. Ce dernier doit s’expliquer sur ses faits et gestes, ce qui conduit souvent à une dispute.

• L’isolement : quand une personne est atteinte de jalousie maladive, elle crée une petite bulle et s’y renferme. C’est là qu’elle imagine des scènes de tromperie, jusqu’à en devenir une obsession quotidienne.

• La comparaison : ce comportement devient une habitude chez le jaloux maladif. Il a tendance à se comparer avec des personnes du même sexe et manque de confiance en lui. L’individu pense que les autres sont meilleurs que lui, c’est pourquoi son partenaire le trompe.

• Le comportement trop possessif : le jaloux a peur de perdre sa place auprès de son partenaire. Il essaye alors par tous les moyens d’avoir l’exclusivité auprès de la personne. Cela se traduit surtout par un comportement possessif.

• L’admiration : pour un jaloux maladif, son partenaire est une personne parfaite que tout le monde convoite. Il le met sur un piédestal, ce qui le pousse à penser que les autres vont lui prendre son partenaire.

Les causes de la jalousie maladive

La jalousie maladive est généralement liée à des situations vécues par la personne. Il peut s’agir de son enfance, de ses anciennes relations ou de son entourage. Les spécialistes s’accordent à dire que la jalousie maladive est liée à 4 facteurs : le manque d’estime de soi, la peur d’être abandonné, le manque de confiance en soi et l’infidélité.

Le manque d’estime de soi

Le manque d’estime de soi compte parmi les premières causes de la jalousie maladive. La personne pense que son partenaire mérite mieux qu’elle. Elle a alors peur que la personne qu’elle considère comme étant sa rivale finisse par séduire son partenaire. Le jaloux maladif se dit qu’il est moins intelligent et moins beau. Cela le conduit dans le cercle infernal de la jalousie maladive qui se répercute inévitablement sur son couple.

La peur d’être abandonné

La peur que l’être aimé l’abandonne accentue le sentiment de jalousie d’une personne. Ce sentiment de peur est lié à un traumatisme survenu dans le passé. Elle craint que cela se reproduise et qu’elle se retrouve seule encore une fois. La personne se protège en montrant sa jalousie maladive. Elle n’en prend pas forcément conscience, mais voit cela comme une réaction tout à fait normale. Le jaloux maladif contrôle alors tout, y compris la vie de son partenaire. Il se sent menacé par n’importe qui.

Le manque de confiance en soi

La jalousie maladive peut être liée à un manque de confiance en soi. La personne ressent de l’insécurité et de l’inquiétude face à ses potentielles rivales. Elle pense qu’elle n’est pas assez bien pour son partenaire et qu’elle ne pourra pas être à la hauteur de celui-ci. Ce manque de confiance en soi va l’entrainer à douter de son partenaire et à être maladivement jalouse.

Le jaloux infidèle

La jalousie maladive peut être liée à l’infidélité. En effet, certains jaloux maladifs sont eux-mêmes infidèles. Ils ont ce sentiment de peur d’être trompé à leur tour. Alors, ils commencent à s’imaginer des scènes de tromperie. Il faut cependant noter que cette théorie n’est pas confirmée. Ce n’est pas parce qu’une personne est maladivement jalouse qu’elle est systématiquement infidèle. Son sentiment peut être causé par d’autres faits.

Les conséquences de la jalousie maladive

La jalousie maladive est destructrice pour un couple. La personne qui la subit se sent comme emprisonnée puisqu’elle ne peut rien faire sans éveiller les soupçons de son partenaire. Pour le jaloux maladif, la jalousie l’empêche de vivre pleinement. Sans prise en charge, ce sentiment finit souvent par une séparation. Pour cause, la jalousie crée de l’angoisse, de la suspicion et surtout une peur de se retrouver seul. Dans certains cas, la personne a même l’impression de perdre son pouvoir de séduction, ce qui la pousse à devenir encore plus jalouse. C’est à partir de ce moment que commencent la surveillance et le questionnement. Au fil des nombreuses disputes, il n’est donc pas rare que le couple finisse par se séparer. Au bout d’un certain temps, le partenaire subissant la jalousie maladive s’étouffe. Il est difficile pour lui de supporter le harcèlement moral et physique au quotidien.

Quand la jalousie maladive concerne la femme, le sentiment se poursuit souvent par un traumatisme, une angoisse et parfois trop d’insistance. La partenaire jalouse maladive essayera de trouver des preuves de la soi-disant infidélité de son conjoint. Parfois, son esprit trop troublé invente même des preuves. Elle va également faire des recherches partout, en vue de trouver un indice de la tromperie imaginaire. Quand elle sera à bout, la femme utilisera ses armes fétiches : des crises de larmes, des crises de nerfs, des sanglots, des menaces, etc. Quand son partenaire ne supporte plus la situation, il finit par couper les ponts, ce qui finit par une séparation.

Chez l’homme, la manifestation de la jalousie maladive est souvent plus violente. Il va essayer de régler le problème en le détruisant. Pour lui, sa partenaire est une chose qu’il possède. Celle-ci sera alors en quelque sorte sa prisonnière. Dans la vie quotidienne, la jalousie maladive d’un homme se manifeste par le refus de laisser sa femme sortir avec des amis et parfois même d’aller travailler. Cela est difficilement supportable, surtout pour les personnes indépendantes. Au final, la jalousie maladive finit par briser le couple.

Solution pour guérir de la jalousie maladive : travailler sur soi-même

La jalousie maladive peut devenir un cercle infernal. Certaines personnes arrivent à s’en sortir en travaillant sur elles-mêmes. Il existe pour cela des exercices à pratiquer. Le jaloux maladif peut demander l’aide de ses proches pour l’aider à se débarrasser de ce sentiment.

Prendre conscience de sa jalousie maladive

Le point de départ pour guérir de la jalousie maladive reste la prise de conscience. Avouer sa jalousie maladive implique déjà de l’avoir passé. Alors, si vous êtes concerné par ce problème, commencez par le reconnaître.

Si vous refusez d’admettre la jalousie maladive, le problème sera encore plus difficile à régler. En effet, au fil du temps, votre partenaire ne pourra plus vous supporter. La jalousie maladive se transformera ensuite en un cercle infernal et finira par briser votre couple. Alors, la solution reste un simple oui. Cela ne vous fera pas mal. D’ailleurs, ce sera la clé pour passer aux étapes suivantes de la guérison.

La jalousie maladive est à la fois une souffrance psychologique et mentale pour la personne concernée. Parfois, elle peut se manifester par des émotions excessives qui détruisent inévitablement la relation de la personne avec son partenaire et ses proches. La prise de conscience est donc obligatoire avant toute autre étape.

Apprendre à avoir confiance en soi

La jalousie maladive découle le plus souvent d’un manque de confiance en soi. Pour en sortir, le jaloux maladif doit alors travailler sur son estime de soi. En effet, s’il ressent cette peur de perdre l’être aimé au profit d’un tiers, c’est par peur de ne pas être à la hauteur des attentes de son partenaire. Il pense à tort qu’il ne mérite pas l’amour de son partenaire.

S’il veut s’en sortir, le jaloux maladif doit alors travailler sur l’affirmation de sa puissance. Cet exercice vise à l’aider à prendre conscience de sa valeur. Au final, la personne doit se dire qu’elle mérite amplement l’affection de son partenaire. Cet exercice n’est cependant pas facile à exécuter. Il nécessite beaucoup de temps, puisqu’apprendre à avoir conscience en soit peut durer jusqu’à trois ans. L’exercice en soi ne vise pas uniquement à trouver une solution au problème de la jalousie. Il permet surtout d’aider une personne à avoir confiance en elle. Ainsi, ce n’est pas uniquement la jalousie qui sera résolue, mais tous les problèmes qui en découlent.

Identifier la véritable source de jalousie

Avant de trouver la solution à la jalousie maladive, il faut trouver sa cause. C’est en trouvant la source du problème que vous pourrez avoir une idée de l’issue. Le jaloux maladif doit se poser la bonne question : pourquoi suis-je si jaloux ? Cela vous permettra de faire une analyse complète et pertinente de ce que vous devriez entreprendre comme action pour arriver à la guérison.

La jalousie maladive peut être liée à un manque de confiance en soi, d’estime de soi ou encore d’une enfance difficile. Quelle que soit la cause, vous devez l’identifier pour trouver la solution adéquate. Si besoin, vous pouvez solliciter une aide extérieure. Un membre de la famille, un ami ou même le partenaire peut éventuellement y contribuer.

Se lancer un défi

Si la décision de guérir de la jalousie maladive est prise, voyez cela comme un défi. L’idée ici est de parier sur soi-même pour atteindre le but. Vous devez vous mettre dans la peau d’un compétiteur et affecter une personne proche au suivi de votre évolution. Cette dernière vous épaulera dans le défi, notamment durant la lutte contre la jalousie maladive. Le choix de la personne doit être bien réfléchi. Il doit s’agir de quelqu’un avec qui vous pouvez communiquer facilement. Il doit pouvoir être franc avec vous quand vous dérapez ou lorsque vous êtes sur la mauvaise voie.

Une fois la personne de confiance trouvée, vous devez mettre en place une récompense. Cela peut être une tirelire où vous allez placer des pièces à chaque défi remporté. La somme finale peut aller vers une œuvre caritative ou être destinée à assouvir un de vos petits plaisirs.

Lâcher prise et éviter la surveillance de son partenaire

La surveillance est un signe typique de la jalousie maladive. Pour la combattre, le jaloux maladif doit tout faire pour avoir confiance en son partenaire. Cet exercice n’est pas facile, mais il est tout à fait réalisable. Il faudra commencer par mettre de côté les idées qui pourraient troubler la personne.

Le jaloux maladif a surtout peur que son partenaire rencontre une autre personne qui pourrait l’intéresser. Alors, l’idée ici est de prendre conscience de son comportement. Il doit se mettre à la place de l’être aimé. Pour cause, personne ne peut supporter trop de surveillance ou de réflexions. Il faudra alors combattre cette possessivité et faire confiance à son partenaire. Ce dernier doit pouvoir sortir seul pour aller voir ses amis ou ses collègues.

Tout commence par de petits pas. Le jaloux maladif doit, au départ, essayer de se détacher de son partenaire. Ce petit exercice peut-être efficace : quand son partenaire sort, il essaie de s’occuper en faisant quelque chose qui l’intéresse. Cela lui permettra d’éviter de penser à ce que son partenaire est en train de faire et de le surveiller.

D’autres alternatives pour guérir la jalousie maladive

Quand la jalousie maladive arrive à un certain stade, travailler sur soi-même n’est plus efficace. Le jaloux maladif ne prend plus conscience de ses faits et gestes. Il convient alors de trouver d’autres alternatives plus poussées pour le sortir de ce cercle infernal. Les spécialistes recommandent, à cet effet, des séances de psychothérapie et d’hypnose. Les activités sportives restent également une solution intéressante pour certaines personnes.

Des séances de psychothérapie

Pour sortir de la jalousie maladive, la psychothérapie se présente aujourd’hui comme une alternative efficace. Elle est d’ailleurs la première solution envisagée quand le jaloux maladif recherche une solution. Cette thérapie consiste à rechercher les causes de cet état de jalousie maladive. Le thérapeute va aider son patient à se libérer et à se défaire de ce sentiment qui le bloque.

La réussite de la psychothérapie n’est cependant pas immédiate. Elle prendra du temps et varie d’un patient à un autre. Il faut savoir qu’un jaloux maladif ne se dévoile pas à n’importe qui, surtout quand il s’agit de raconter ses problèmes. Il prend le temps de faire confiance à la personne avant de s’ouvrir. C’est là toute la difficulté de la psychothérapie pour le traitement de la jalousie maladive.

Une guérison par l’hypnose

Les bienfaits de l’hypnose dans divers domaines ne sont plus à démontrer. Cette technique porte également ses fruits dans le traitement de la jalousie maladive. Avec l’hypnose, il est plus facile d’identifier les causes conduisant une personne à être maladivement jalouse. L’hypnose l’aidera également à orienter son subconscient pour mieux gérer les situations en cas de crise.

Contrairement aux idées reçues, la jalousie maladive n’est pas volontaire. C’est une réaction guidée par le subconscient de la personne. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un jaloux maladif ne prend pas conscience de son acte. L’hypnose va intervenir pour reformater son subconscient et l’aider à guérir. L’auto-hypnose est aujourd’hui possible. Cependant, il est conseillé de solliciter l’aide d’un spécialiste au début du traitement.

Les activités sportives : les arts martiaux

Le sport peut être un bon remède pour les personnes atteintes d’une jalousie excessive. En effet, certaines activités sportives leur permettent de se défouler et d’évacuer cette colère les conduisant à ce sentiment. Les sports de combat comme le judo, le taekwondo ou encore le karaté sont intéressants pour guérir de la jalousie maladive. Ces activités font appel à la force et à l’énergie de la personne, ce qui lui permettra de mieux se contrôler.

Conclusion : quelle est la meilleure solution à adopter ?

Aujourd’hui, il n’y a pas de programme prédéfini pour guérir la jalousie maladive. Les spécialistes recommandent les solutions au cas par cas. Si certains proposent un suivi avec un thérapeute, d’autres misent sur un travail sur soi-même. La meilleure solution reste alors celle qui s’adapte au degré de jalousie de la personne et aux causes de ce sentiment. C’est là tout l’intérêt de solliciter une aide extérieure pour la résolution de ce problème.

Blog